Le snood du sportif

Le snood du sportif

Cela fait des mois, je dirai peut-être même des années, que mon homme me réclame un tour de cou type snood pour aller courir quand il fait un peu frais.

Il en avait gagné un lors d’une course. Il l’a tout de suite apprécié et souhaitait en avoir un second.

Je n’ai pas pris le temps de lui en faire un autre, c’est pourtant rapide à faire …

Et comme dit l’adage, « on n’est jamais mieux servi que par soi-même », il a profité de m’avoir sous la main pendant le confinement pour prendre un cours de couture.

Il a tout géré de A à Z.

La coupe du tissu

C’est un exercice qui n’est pas facile lorsque c’est du jersey qu’il faut couper. C’est un tissu extensible, qui bouge souvent lors de la découpe. Il faut admettre qu’il s’est super bien débrouillé mon chéri.

L’épinglage

Ça non plus ce n’est pas simple sur du jersey et pourtant essentiel. Il est presque impossible de faire une couture propre et précise sans cette étape. Mais comme il est patient et méticuleux, ce fût un parcours de santé pour lui.

La couture

Et parce qu’il est perfectionniste, il a choisit la couture à la surjetteuse. Et il a eu raison, une couture à la machine à coudre traditionnelle n’aurait pas été jolie, le tissu se serait forcément déplacé et aurait gondolé. Avec la surjetteuse, le tissu ne bouge pas et ne se détend pas.

TADAM !!!

Il est super fier de sa création et peut bien l’être. Il s’est très bien débrouillé, mon petit lutin de l’atelier.

Si vous avez besoin d’un snood, il gère maintenant.

Laisser un commentaire