Des masques barrières

Des masques barrières

Semaine 15

Avec l’actualité du moment, je concentre mon activité sur la confection de masques barrières en tissus afin de palier aux manques.

De nombreuses polémiques ont dit que ces masques n’étaient pas efficaces voire inutiles … Bref les mauvaises langues se sont bien fait plaisir, toujours est -il que certaines communautés de communes créent de l’emploi pour la confection de masques tissus, les médias en parlent de plus en plus et conseillent en porter en disant que c’est mieux que rien . Et des tests on été faits en laboratoires par l’IFTH (Institut Français du Textile et de l’Habillement) et ces masques sont plutôt efficaces, sous certaines conditions.

Je me suis informée de ces conditions et ai pu réunir le matériel nécessaire pour commencer la confection.

Ce sont 127 masques que j’ai envoyés la semaine 15, destinés à des particuliers et des EHPAD.

 

Impossible d’acheter de l’élastique, rupture de stock sur les sites internet et les boutiques sont fermées.

J’ai donc choisi de mettre des rubans en satin que j’ai la chance d’avoir dans mon stock. Je pense que c’est même mieux que les élastiques qui ne supporteront pas le lavage à 60° très longtemps.

Semaine 16

J »envoie 76 masques un peu partout en France et dans les DOM-TOM, eh oui mes masques voyagent, je suis flattée.

Parmi ces nouveaux masques, il y a des masques en tissu recyclés. Ma fidèle amie Nathalie, a fait du tri dans ses draps non utilisés, sa maman aussi. Elles ont tout lavé à 60° et Nath s’est chargée de me couper environ 150 carrés de tissus pour m’avancer. C’est un amour cette fille … elle m’a fait gagner un temps de dingue

Et puis j’ai aussi pu compter sur le soutien de mon homme, qui maîtrise désormais le cutter rotatif à la perfection.

Et il a eu le droit à une nouvelle formation surjetteuse, il m’a surfilé tous mes masques.

A nous trois, l’atelier tourne à plein régime pour satisfaire toute les demandes.

 

Puis après la coupe et le surfilage, il faut épinglé tous les plis de tooooouuuuussss les masques, un vrai jeux de patience :

Et la dernière étape est la couture pour avoir ce résultat:

Et puis il y a les demandes spéciales pour un supporter du stade Rennais et le masque rouge et noir :

Deux petits bouts de tissus pour rendre un homme heureux, ben voilà moi aussi j’étais heureuse de le protéger avec classe et de vous protéger.

Des photos des masques portés vont bientôt arriver, dans un prochain post.

D’autres « fournées » de masques sont prêtes et d’autres à venir, si vous avez besoin, contactez moi.

Prenez soin de vous, prenez soin de nous, restons à la maison.

 

 

Laisser un commentaire